L'Atelier de vos Ecrits et Compagnie
L'Atelier de vos Ecrits et Compagnie

Outils et méthodes des 4 coins du monde!

 

Les découvertes en neurosciences et en neuro-éducation ne font que confirmer leurs bienfaits.

Ces pratiques ludo-éducatives vont agir sur le cerveau qui  va , alors, intégrer de nouvelles informations et rétablir les équilibres.

Tout le monde peut en bénéficier, à tous les âges.

 

Je suis formée et certifiée pour dispenser et pratiquer ces méthodes.

 

 

Les réflexes archaïques 

 

Au moins 75% des enfants rencontrant des problèmes d'apprentissage, de concentration ou d'hyperactivité présentent un réflexe archaïque du nourrisson immature.

 

Grâce à une approche de mouvements pour faire maturer le ou les réflexes identifiés, on va contribuer à l'amélioration des compétences cognitive, émotionnelle et corporelle de la personne et ce à tous les âges!

 

 

Méthode éducative douce innovante qui favorise la levée des blocages et permet le bon développement de nos sphères cognitive, émotionnelle et corporelle.

 

Les réflexes archaïques (primitifs) sont des mouvements involontaires et automatiques, nécessaires au développement du tonus musculaire, au contrôle de la tête, à l’attention, à la coordination, à l’intégration des sens et représentent les fondements du contrôle postural et du sain développement des fonctions cognitives.

Ces réflexes primitifs sont présents à la période prénatale (dans l’utérus), la naissance, postnatale et ce, à tous les stades du développement moteur de la petite enfance.

 

Chaque réflexe émerge et se développe, c’est la phase où il est actif. Il devrait ensuite s’intégrer, donc disparaître, et ne plus être observable, laissant la place au mouvement volontaire, intentionnel. 

Or, certains réflexes restent actifs au lieu de s'inhiber.

Lorsque ce n’est le cas, pour des raisons que l'on ne cherchera pas forcément à explorer, les réflexes archaïques demeurent actifs et cela va engendrer beaucoup de difficultés, que l’on verra plus clairement au début de la période scolaire.

Pourquoi?

Parce que le corps trouve des stratégies inconscientes pour contrer ces mouvements involontaires, ce qui entraîne une grande perte d’énergie et des difficultés à résoudre certaines tâches puisque le corps est parasité. Il doit tout d’abord se focaliser sur le contrôle de ces réflexes, avant de pouvoir se concentrer, comprendre et résoudre des tâches ou des consignes.

L’intégration incomplète ou partielle des réflexes peut être une cause de perturbations de la sphère cognitive, corporelle ou émotionnelle.
 

Si vous observez certains de ces comportements chez vous-mêmes ou vos enfants, on pourrait penser que certains réflexes ne sont que partiellement ou très peu intégrés.

 

Voici quelques exemples de situations pour lesquelles un travail sur les réflexes constitue une aide précieuse !

 

 

Au niveau des apprentissages

 

  • Difficultés de concentration ou à maintenir son attention, voire TDA ou TDAH,

  • Problèmes de mémorisation : quand j’apprends une leçon, j’ai du mal à retenir et on me reproche de ne pas avoir suffisamment travaillé…

  • Difficultés scolaires ou dans les apprentissages,

  • Difficultés de coordination main-œil ou vision binoculaire fragile,

  • Troubles DYS avérés ou non :

  • - dyslexie ou dysorthographie : difficultés en lecture, confusion des lettres : b/d, p/q…

  • - dyscalculie : difficultés en mathématiques,

  • - dyspraxie : verbale, visuospatiale…

  • - dysgraphie : crispation, raideur ou mollesse (hyper ou hypotonie) lors du passage à l’écrit, déni d’écriture, écriture très irrégulière, peu soignée, retouchée…

  • Copie compliquée ou laborieuse,

  • Fatigue importante après la classe,

  • Difficultés à s’organiser, à anticiper, à s’orienter,

 

 

Au niveau corporel

 

  • Gigotage, balancement sur sa chaise au risque de tomber, difficultés à se maintenir assis ou tendance à trouver des stratégies pour se lever tout le temps,

  • Stratégie d’évitement pour faire du sport ou une activité physique (roulades, natation, course…) ou difficultés pour attraper, lancer…

  • difficultés à faire de la bicyclette, à faire de balançoire ou crainte et mal-être pour faire du manège ou des attractions,

  • énurésie,

  • Vertige ou mal des transports

  • Hypersensibilté corporelle (étiquettes des vêtements, vêtements serrés…)

  • Sentiment de maladresse permanente (enfant qui tombe souvent, qui trébuche, abonné aux urgences…) ou manque d’équilibre,

  • Positionnement en W assis ou tendance à enrouler ses jambes autour des pieds des chaises,

  • Marche sur la pointe des pieds ou sur les talons,

  • Tensions dans le corps, dans le visage (tendance à serrer souvent les mâchoires, les dents)

  • Syncinésies : la bouche s’ouvre ou les lèvres sont pincées pour attraper une balle, découper aux ciseaux, se concentrer, écrire…

  • Difficultés dans les activités de motricité fine ou globale…

Au niveau émotionnel 

  

  • Hypersensibilité aux sons, à la lumière, aux odeurs, aux vêtements serrés,

  • Hyperémotivité,

  • Machouillage des crayons ou vêtements

  • Phobies,

  • Impulsivité, colère, agressivité,

  • Tendance à l’envahissement ou, au contraire, à l’effacement, au retrait voire à la soumission,

  • Difficulté d’adaptation (aléas) ou difficultés à faire des compromis,

  • Refus de la nouveauté, peur de l’échec,

  • Sentiment de frustration permanente, tendance à l’opposition,

  • Troubles du sommeil, difficultés d’endormissement,

  • Dépression, mélancolie…

 

Il s'agit alors de réaliser des mouvements qui vont agir sur l'une ou l'autre de ces trois sphères (on constatera souvent des améliorations sur ces trois domaines).

 

Ces mouvements en suite répétés quotidiennement par le patient initié permettront au cerveau de recevoir de nouvelles informations. Ces changements seront alors durables et profondément ancrés.

 

Cette technique est inspirée de la synthèse de plusieurs approches d'origine anglaise, russe, germanique et américaine et agit sur des patients porteurs de troubles des apprentissages, de handicaps.

Elle combine plusieurs pratiques (RMT, Brain gym, Brain Ball, Yoga, Qi Cong, méditation, EFT,...) dont certaines sont plus amplement détaillées ci -dessous.

 

 

L’activité « Brain Ball »

 

Cette activité favorise les connexions cérébrales en faisant travailler simultanément les deux hémisphères cérébraux.  Elle contribue aussi à améliorer considérablement la concentration et l'attention.

Ainsi, les personnes présentant des troubles (DYS -TDA/H - Autisme...) voient des améliorations considérables se produire. 

D'abord accompagné pour bien intégrer les gestes et postures, le patient  s'entraîne ensuite seul, chez lui, et des résultats notables sont souvent constatés au bout de 2 ou 3 mois. Parfois même avant , selon l'implication et le degré de difficultés préalables!

Ceci peut s'accompagner  d'une prise en charge médicale et souvent accroît son efficacité!

 

Cette pratique consiste en une série d'exercices de complexité variée, profondément ancrée dans le rythme.

il s'agit de travailler la coordination, la synchronisation et la coordination-désynchronisée corporelle.

Elle utilise l'équilibre, le son, la vue et l'ensemble du corps, pour équilibrer, renforcer, optimiser le système vestibulaire proprioceptif, visuel, auditif et tactile simultanément.

Les participants font un travail incroyable sur l'intégration sensorielle.

ils apprennent à regarder, anticiper, écouter, rester en équilibre, et se déplacer simultanément.

 

 

Les effets :

Les compétences visuelles s’améliorent (indispensable à la lecture et à l'écriture) à mesure que les élèves suivent des yeux les balles, évaluent les distances. Il s’agit d’apprendre à coordonner les yeux et les mains pour attraper et lancer.

Ces activités rythmiques créent une nouvelle prise de conscience et améliorent :

- l'attention auditive

- la coordination

- la compréhension

- la capacité de mémorisation

- l'intégration cognitive

- la confiance en soi

Et diminuent :

- l'impulsivité

- le stress

- les maux de tête

- l'anxiété.

 

Comment ?

Ces combinaisons motrices stimulent et encouragent la coordination de tout le corps, augmentant la durée de la concentration et de l'attention.

Elles stimulent le passage de la ligne médiane auditive et  visuelle, kinesthésique, dans les trois dimensions, avec l'utilisation du rythme et du son.

La notion d'effort est remplacée par l’aisance.

 

Pour qui ?

- Pour tous, dès 4 ans !

- Pour celles et ceux qui présentent  des troubles DYS (dysgraphie, dyslexie, dyscalculie, dyspraxie, dysorthographie, dysphasie...), des TDA/H, des troubles du spectre autistique

- Pour celles et ceux qui n'ont pas de souci dans les apprentissages, mais qui sont stressés, angoissés face aux examens, aux épreuves de la vie quotidienne.

Dans tous les cas, on apprend à prendre ou reprendre confiance en soi.

 

Exemples :

- Pour celles et ceux dont les yeux flottent, louchent, sautent,

- pour celles et ceux qui ont des soucis de bégaiement,

- Pour celles et ceux qui souffrent de tensions ou douleurs dans le cou, dans la tête.

 

 

L'activité "Brain Gym"

 

Créée et dévelopée par le Docteur Dennison, les effets et les cibles sont très proches.

Cette approche est basée sur l'apprentissage par le mouvement et sur la libération des tensions corporelles.

En effectuant des mouvements spécifiques (il y en a 26!), il est ainsi possible de stimuler nos compétences qui vont ensuite agir sur l'écoute, la lecture, la concentration, la logique, l'organisation, la créativité et la confiance en soi.

En faisant du Brain Gym, nous aidons nos neurones à travailler! ll s'agit ici d'apprendre puis d'utiliser les mouvements du corps pour mieux apprendre.

Mais tous ne sont pas forcément utiles selon les cas ou situations évoquées.

 

L'E.F.T ou Emotional Freedom Techniques

 

Pour en finir avec les angoisses, les traumatismes, les peurs, les colères et retrouver la sérénité!
L'EFT ou Technique de libération des émotions négatives est une méthode psycho-corporelle de gestion du stress et de l'anxiété.
 
Elle consiste à déprogrammer des souvenirs traumatiques et à reconsolider des souvenirs plaisants. Elle se base sur l'activation des méridiens en les "tapotant" afin de rétablir le courant énergétique et libérer enfin ses émotions désagréables et perturbantes.
 
Dans un premier temps, il s'agit d'identifier le ou les facteurs de stress ou d'anxiété et de mettre des mots dessus au niveau cognitif, psychologique, émotionnel et physique.
Puis, dans un second temps, le praticien effectue "la ronde" des points appelée la séquence d'EFT.

En fonction de l'âge du patient, du degré de traumatisme, la ronde sera adaptée.

 
 

La relaxation et la Méditation de Pleine Conscience (Mindfulness) :

 

La technique consiste à se prendre en main psychiquement afin de se libérer du stress, de l'anxiété ou de comportements nocifs qui entravent le bien-être, l'épanouissement et surtout empêchent d'exploiter son potentiel.

Elle se pratique d'abord accompagné, puis, de façon autonome et volontaire, le plus souvent et le plus régulièrement possible.

Il s'agit d'une quête de mieux-être, un peu spirituelle, mais sans aucun fondement religieux ou autre. Les avantages de pratiquer la méditation de pleine conscience sont nombreux et ont des répercussions dans les domaines physiques et moraux. "Les maux sont le miroir de l'âme"!

C'est une technique simple, adaptable à tous, qui va permettre de redevenir "observateur de ses pensées", de se libérer de tous jugements et d'accéder à la sérénité et au bien-être.

 

Ces pratiques ne se substituent pas à un suivi médical mais peuvent facilement s’y associer et en accroître l’efficacité.

 

 

.
 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Elodie David Graphothérapeute-Psychopédagogue-Praticienne en Rééducation des Réflexes Archaïques (Alphabet du mouvement)